samedi 20 janvier 2018

Crolles sa dent, ses cascades, ses étangs...

Randonnée du vendredi  19 janvier 2018
Les perturbations météo se succèdent et les fenêtres s'entrouvrent timidement. Il a plu toute la nuit et ce matin au lever du jour. Alors nous avons choisi une boucle élastique en partant de la maison. Bon choix : le temps s'est dégagé, le soleil est arrivé et nous avons marché.
Des cascades bien pleines, des ruisseaux agités, des étangs qui débordent enfin de l'eau partout même sur les sentiers bien mouillés.
Nous avons fait court pour le pot au feu de Patrice !
Une agréable promenade

Départ et retour
Domicile

Itinéraire
Dans les coteaux puis la plaine en faisant des diverticules

Remarques
Appuis fuyants
Détours par le pied de la digue et la Pierre Grange

Météo
Temps agréable, doux et ensoleillé

Distance, temps
11 km ; 4 heures

Participants : 3
Christian, Patrice et votre serviteur


Cliquez sur les images pour les agrandir

Cascade de l'Oule vue de Montfort

La "bauche" apporte des couleurs

Rouge gorge du jour

Dent de Crolles poudrée de frais ce matin

Eclaircie

Cascade de Crolles

La ¨Pierre Grange

Chatons au soleil (pâle)

Reflets sur un poteau à la barrière de la Qui

Cascade aux Lavandières

Fleur sèche

Oxyde

Faisan flou et survivant

Taille sévère

Cardère couchée

Col vert et son reflet

Le tour de l'étang déboisé

Buisson ardent et gouttes passagères

Il a encore neigé sur Belledonne

mardi 16 janvier 2018

Mont Saint Michel, une motte castrale, deux chapelles...

Randonnée du lundi 15 janvier 2018
Il s'agit bien d'un circuit au Mont Saint Michel mais en Savoie au dessus de Challes les Eaux. La randonnée du jour monte régulièrement par un large chemin. Au sommet : les ruines de l'ancienne chapelle, la nouvelle et aussi un belvédère qui  offre un vaste panorama sur la Chartreuse, Belledonne, les Bauges, la Combe de Chambéry etc..
Pour respecter les traditions nous sommes montés sur le Grand Joueret (emplacement de la motte castrale de la Bognette) et avons pris le chemin des écoliers au retour en passant par Montmerlet et Curienne.
La plus belle journée de la semaine prévoyait la météo et le temps  a été très agréable !

Parking
Challes (le Puits 350 m)

Itinéraire suivi.
D'après les panneaux
Le Puits 350 m
Le Chanet 415 m
Combe de Camelot 460 m
Fontaine de Bellevarde 610 m
Sur Bellevarde 630 m
Chemin de Bellevarde 748 m
Sous le Grand Joueret
Grand Joueret 809 m
Le Joueret 760 m
Bifurcation Mont Saint Michel, Curienne par Montmerlet
Mont Saint Michel (à 15 mn du sommet) 850 m
Sommet et chapelles 985 m
Descente jusqu'à la bifurcation "Mont Saint Michel, Curienne par Montmerlet" où l'on prend à droite
Parking Mont Saint Michel 820 m
Montmerlet
Les Vachers 710 m
Curienne 700 m
Dans Curienne prendre la direction la Tour et le premier chemin à main gauche qui monte puis redescend
Atteindre "Sous le Grand Joueret" où l'on retrouve le chemin de montée


Météo
Très beau temps pour marcher
Le soleil est bien présent puis le ciel se brouille au retour et le vent se lève vers 16 heures
Temps frais puis doux


Remarques
Le sol est généralement sec, peu de boue et pas de neige
Les sommets sont partiellement accrochés

Distance, dénivelé, temps.
D'après Garmin Foretrex 400
14,5 km ; 700 m en cumulé ; 4 h 45 de marche effective


Participant(e)s : 5
Denis ; Patrice ; Gisèle ; Marcelle et votre serviteur

Cliquer sur les images pour les agrandir


Le Granier et son col



Rocher d'Arguille de ce jour

Orionde

Soleil timide

En se retournant au départ 

Grange de Bellevarde de plus en plus fatiguée

La montée au Grand Joueret 

Vue du Grand Joueret

Vue du Grand Joueret : la Gallopaz

Vue du Grand Joueret : le Margeriaz

Vue du Grand Joueret : Saint Michel et les 3 pics

Vue du Grand Joueret

Vestiges de l'ancienne chapelle Saint Michel

Entrée de la Combe de Savoie

La nouvelle chapelle Saint Michel

La croix du Nivolet

Vers un Graisivaudan bleuté

Derrière le col du Granier on voit :
Le Grand Som, la dent de l'Ours

Les tours de Chignin

Croix près de Monmerlet

L'arbre de Mireille

Belle silhouette sur le mont Joueret

Noisetier fleuri de ses chatons

Fin de randonnée le vent souffle

Trajet sous Google Earth

Élévation

samedi 13 janvier 2018

Les crêtes des Petites Roches après Eleanor

Randonnée du vendredi 12 janvier 2018
Hier j'ai découvert que la bordure du plateau des Petites Roches avait perdu sa neige alors nous y sommes allés.
Avant de partir nous avions quelques craintes concernant les passages traditionnellement glissants et les chutes d'arbres causées par la dernière tempête mais la ballade fut réussie et agréablement variée.

Parkings
Départ : le Margain 1000 m près des tennis et de la route qui monte au Bec Margain
Arrivée : église de Saint Bernard du Touvet 910 m

Quelques rappels historiques et autres
D'après "Petites Roches sentiers d'histoire" de Bruno Guirimand
Le toponyme Dioux serait "l'évolution locale du patronyme de ses lointains occupants Guiou ou Guyoud (1386)". On passe à la Cour des Dioux qui serait l'ancienne place du village ruiné qui comptait encore plus de 20 personnes au XIX° siècle.
Le ruisseau appelé des Dioux était nommé ruisseau des Piches ou Pichet. Il donne naissance à de nombreuse cascatelles et à la belle cascade des Dioux.
Les moulins dits de Porte Traîne se trouvent au lieu dit le Farlet à la confluence des ruisseaux du Bruyant et de celui du Pichet. Ce toponyme viendrait de Ferralet (XVIII° siècle) ou encore Ferrare (XIII° siècle) qui évoque l'existence à cet endroit d'une "ferrière" (mine de fer) et probablement un martinet.
Le moulin appartenait au XIII° siècle à Jacques de Porte Traîne membre d'une riche famille qui possédait une maison forte à Grenoble et détenait en fief une véherie qui fit sa fortune. Il passa ensuite entre les mains d'Albert de Montfort puis l'évêque de Grenoble en fit l'acquisition en 1275.  Les frères Gay en assurèrent longuement le fonctionnement.
Les moulins du Farlet tournèrent jusqu'à la fin du XIX° siècle sous le nom de "moulins Chatain" du nom de la famille qui en assuraient l'exploitation
L'exploitation  avait 3 meules (dispositifs de mouture) au XVII° siècle.
Il reste aujourd'hui les meules d'un moulin à huile et deux ensembles pour moudre le grain dont un à axe vertical comportant ses deux meules avec bief au-dessus, chenal d'amenée et emplacement de la roue turbine horizontale.
Sur les meules en place ou gisant ça et là on voit très bien l'emplacement de l'anille et de l’œillard
La mouture des grains est réalisée par l'action de deux meules : une inférieure et fixe (dormante ou gisante) et l'autre supérieure et mobile (courante ou tournante).
Le mouvement de rotation de la roue est transmis directement par l'intermédiaire d'un axe solidaire de la roue. Il traverse la meule dormante et son extrémité en fer carrée (papillon) s’emboîte dans une pièce métallique encastrée dans la meule tournante.
Cette dernière pièce s'appelle l'anille et un engravement pratiqué à fleur de la face inférieure de la meule tournante (côté mouture) permet de la recevoir.
Schématiquement Pour faire court le grain descend par un trou supérieur appelé œillard. Le réglage de la mouture se fait en jouant sur l'écartement des meules en soulevant ou baissant la meule tournante par l'intermédiaire de l'axe et de l'anille.

Itinéraire
Nous avons suivi le sentier du Tour des Petites Roches.
Léger détour au Bec Margain et sa nouvelle table d'orientation 1036 m
Descente en suivant la crête
Passage aux Mandières
Aire envol des parapentes
Saint Hillaire gare du funiculaire 940 m
Eglise et office de tourisme
Passer à la Petite Chapelle oratoire construit en 1853 965 m
Gagner le Cret des Dioux et ses vues sur la vallée
Passer à la clairière du Mont Blanc
Au Diou 890 m laisser à droite le chemin qui descend aux Moulins de Porte Traîne
Continuer sur la piste et traverser la Cour des Dioux 900 m
Aux Dioux tourner à droite descendre et visiter à gauche la cascade des Dioux 860 m
Revenir sur le sentier principal franchir le ruisseau du Pichet sur une première passerelle et visiter les moulins.
Franchir une seconde passerelle sur le Bruyant et descendre jusqu'à la petite retenue du Lac des Dioux (retenue du Prayer)
Remonter à gauche et laisser le chemin de gauche à sous le Prayer 830 m
Après une bonne descente et une raide montée atteindre le Belvédère du Puy 935 m
Revenir sur ses pas et descendre sur l'église de Saint Bernard 910 m

Remarques
Les sentiers sont humides et glissants mais "pas trop"
Pas de neige au sol
Crampons inutiles
Quelques primevères
Vin chaud !

Météo
Temps gris et frais le matin sol gelé au départ
Le temps se dégage et nous offre de belles éclaircies
Les sommets de Chartreuse restent accrochés toute la journée
Nombreux parapentes

Temps, distance, dénivelé
4 h 30 ; 13 km ; + 456 m et - 522 m

Participant(e)s : 9
Simone et Denis, Gisèle, Marcelle, Mireille, Christian, Claudine, Patrice et votre serviteur


Cliquer sur les images pour les agrandir
Vue du Bec Margain
Vue du Bec Margain



La future cascade de l'Oule

Premier coq du jour

Cascade de l'Oule

Cascade de l'Oule

La vallée vue de la crête des Dioux

Peu de neige

Escaliers en cascade

Cascade des Dioux

Moulins de Porte Traine

Moulins de Porte Traine

Le long du Pichet

Lac des des Dioux

Lac des Dioux

En montant au belvédère du Puy

Vu du belvédère du Puy

Dernière butte

On est arrivé ou presque

Dernier coq du jour

Trajet sous Google Earth
en partant des antennes
Élévation
en partant des antennes