mercredi 18 janvier 2012

Une classique : de Crolles à Crolles en passant par le plateau

Randonnée du mardi 17 janvier 2012
Cette randonnée permet d'accomplir une belle boucle en partant de mon domicile. Quelques Baroudeurs du mardi l'ont découverte avec plaisir. La montée s’effectue par le chemin du Facteur aussi appelé sentier des Coudières et la descente par le chemin du funiculaire encore nommé du Pal de Fer.
Un temps radieux, bien qu'un peu brumeux, de la neige sur le plateau, une belle journée de plus !

Départ et retour
Domicile  Crolles 274 m

Itinéraire suivi
Monter à Plâtre Magny et suivre à gauche le balisage jaune que l'on quitte pour la première sente à main droite
Suivre la sente et passer près de la cabane de Dérochas
Retrouver le sentier balisé et le suivre en passant près des granges Amodru
A la seconde bifurcation balisée prendre le sentier "chemin du Facteur, site d'escalade" en face
Il monte très rudement et rejoint le sentier qui part de Craponoz près du trou qui souffle
Suivre le sentier et atteindre Saint Pancrasse
Suivre la route jusqu'à l'église du Touvet
Descendre par le Pal de Fer jusqu'au château de Montfort
Revenir au point de départ par les petits chemins et petites rues

Remarques
Pas de randonneurs
Le sentier raide a été partiellement aménagé (escaliers)
La cabane de Dérochas a perdu son toit
Nous avons choisi de passer par la route plutôt que par le tour de pays à cause de la neige glacée
Bons appuis en dehors du passage sur le plateau
Attention un secteur du sentier des Coteaux est interdit
Un couple d'aigles (peut être)

Météo
Très beau temps ensoleillé, pas de vent
Les lointains sont brumeux

Distance, temps, dénivelé
16,5 km ; 6 heures ; 895 m en cumulé

Pour d'autres images voir sur ce blog le post du 5.8.2008



 Cliquer sur les images pour les agrandir 

Cascade de l'Oule le soir
Loquet de la cabane du Dérochas
Chemin du Facteur : vue vers Belledonne
Chemin du Facteur : un peu après le "trou qui souffle"
La roche à la sortie des bois : au fond le col du Baure
Chemin du Facteur : vue vers Belledonne
Chemin du Facteur : début de la vire aux chèvres
Chemin du Facteur : derniers efforts avant l'Huisset
Vestiges de la maison de Jacques Eyraud
Chemin du Facteur : les encorbellements
Chemin du Facteur : les encorbellements
Chemin du Facteur : papillon orangé
Arrivée à Saint Pancrasse
Sommet de la Dent de Crolles
Cascade de l'Oule : magnifique avec l'éclairage du soir
Pal de Fert : les roches jaunes
Le trajet sous Google Earth
Google élévation
Profil pente / distance
UN PEU D'HISTOIRE : L'HUISSET ET LE PAL DE FER
Sentier du Facteur
Il s'agit de l'ancien chemin des Coudières qui permettait de relier Saint Pancrasse à la vallée (Craponoz et Bernin). Ce chemin était très fréquenté surtout avant l'ouverture de la route des Eymes (1888). Il franchit la Petite Roche au niveau du rocher de l'Huisset (de huis = porte d'ou huisset = petite porte). Le nom a été déformé en Luiset. Les usagers se plaignaient de son étroitesse et ce n'est qu'en 1820 que le passage sera élargi.
A cette époque, à la demande du maire de l'époque Alexis Eyraud, on tira la mine pour permettre le passage des voitures à bras. Le chemin prendra alors le nom de "grand chemin" et sera fréquenté par les marchands de foin, bûcherons et les charbonniers et autres montagnards. Pour avoir une idée de sa fréquentation en 1830 Saint Pancrasse "exportait" par exemple 1.000 quintaux de charbon de bois.
On trouve sur place des traces de cet élargissement : un texte gravé dans le rocher ; une plaque dont il manque un morceau ; une croix gravée et datée (1820) ainsi qu'un trou perforé dans le rocher par une broche.


Croix et date (1820) gravées

Rocher gravé avec sa plaque
L'inscription gravée sur le rocher semble identique à celle figurant sur la plaque

Plaque
1820
EYRAUD JEAN Fçois ALEXIS
....R JUCIT
1820

Près de ce passage, Jacques Eyraud avait construit une petite maison avec potager sous les encorbellements de la Petite Roche. On en distingue encore les ruines.
C'est sur ce sentier que Diodore Rahoult a représenté ses trois loups courant sous le surplomb (dessin Grenoblo Malherou).

Sentier du Pal de Fer
Pal de Fer curieuse évolution d'un toponyme qui a du être Pas de Fert.
Pas signifie qui franchit la Petite Roche et Fert vient du vieux français ferté = château fort. D'où l'interprétation suivante : "le passage qui conduit au château fort"
Ce chemin a été le théâtre d'un crime en 1931. Le 18 janvier de cette année là on trouva sur ce chemin le cadavre d'un ouvrier venu travailler sur le chantier des sanatoriums. L'assassin présumé et identifié n'a jamais été retrouvé.
Le 30 janvier 1840 Tournoud Cardinal y tua le dernier loup des Petites Roches...

Sources
Les ouvrages de Bruno Guirimand : "Si les Petites Roches m'étaient contées" et "petites roches sentiers d'histoire"

Toutes les marques et images utilisées appartiennent à leurs propriétaires respectifs

Enregistrer un commentaire